Menu

Impul’sons – Mai 2009 – Veneranda Paladino

« Comédie Musicale en Opus 4

C’est un quatuor de musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg qui sous la formation Opus 4 démonte avec talent la mécanique bien huilée de la musique classique.

Il y aurait presque du Docteur Jekyll et du Mister Hyde. L’obscurantisme en moins, et avec l’envie farouche de sonder une autre facette musicale que celle affichée lors des concerts de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg.

Difficile en effet de les imaginer le soir, restituant les compositions de Debussy, de Ravel ou de Mahler, sagement installés derrière leur pupitre, et le lendemain en jupette de tennis sur collants roses et perruque blonde parodiant la Carmen de Bizet.

Opus 4, c’est avant tout une bande de copains qui ont envie de s’amuser en partageant leur passion de la musique, certes classique, de la métisser au théâtre. Sur le modèle de l’ensemble Epsilon.

A partir d’un certain 23 Juillet 2002 – on imagine une soirée des plus festives -, la formation strasbourgeoise se monte avec Micaël Cortone d’Amore, tuba, et Vincent Gillig, trompette, les autres sont partis et ont été remplacés par de plus jeunes : Laurent Larcelet, Nicolas Moutier, deux trombonistes.

Décalé, drôle voire hilarant, leur show ne doit rien à l’improvisation. Avant de s’attaquer à la belle héroïne de Mérimée, Opus 4 avait imaginé une suite à West Side Story. Un intermède de quinze minutes sur des arrangements de Micaël. Que ce soit pour un public scolaire ou une fête de comité d’entreprise, leur pastiche de Carmen mixe rap et musique de Bizet en filant la métaphore footbalistique. Le prétendant de la belle se prend pour un Goleador, dossard 10 et 100% bling bling, il arbore en épigone d’Eminem moult chaines en or. Micaël sort même un carton rouge quand le Goleador dérape verbalement…

Opus 4 a engrangé un repertoire de trois heures de musique, de toccata en suites contemporaines sans oublier Haendel. Alors que leur Carmen a déjà bien tourné, le quatuor travaille actuellement sur un projet plus ambitieux : un vrai spectacle, « Casting », parodie des star académies, est une comédie dont la musique écrite par Rémy Abraham se souvient de Claude Bolling, Nino Rota, et Vladimir Cosma.

S’ils ont appris en autodidactes le jeu de scène, Cathy Dorn leur donnera un coup de main pour la mise en mouvement. L’éxigence musicale le dispute à l’humour, et « Casting » ne manquera pas de fustiger une course effrénée à la célébrité toute warholienne. »

presse7

5 years ago Commentaires fermés sur Impul’sons – Mai 2009 – Veneranda Paladino